>>> Bienvenue sur Cyberscopie, nous sommes le , il est .

« Gazprom, l'arme de la Russie », Valery Paniouchkine et Mikhaïl Zygar, Actes Sud, 2008
Janvier 2009 - Par Julien Nessi

Chaque hiver, lorsque les températures chutent en Europe et les consommations d'énergie explosent dans les foyers, la guerre du gaz refait irruption. Une nouvelle crise du gaz oppose en ce début d'année 2009 la Russie à l'Ukraine, faisant craindre à l'Union européenne des problèmes d'approvisionnement. Au plus fort de la crise, le gaz se transforme en arme géopolitique pour faire pression sur un pays. Afin de saisir les enjeux de cette nouvelle fièvre du gaz, rien ne vaut la lecture de " Gazprom, l'arme de la Russie ", un essai riche en révélations sur les dessous de l'empire Gazprom, véritable bras armé du Kremlin.

« L'Afrique en mouvement », Questions Internationales n°33, La Documentation Française, septembre/octobre 2008
Octobre 2008 - Par Julien Nessi

La mondialisation est-elle en train de modeler une nouvelle Afrique ? Questions internationales, l'excellente revue bimestrielle de La Documentation Française, tente de répondre à cette question dans son dernier numéro.

Roland Pourtier, spécialiste de géographie, évoque les mutations de la société africaine sur fond de boom démographie attendu (En 2018, le continent africain comptera 1 milliard d'habitants !). Selon ce professeur de géographie à l'université de la Sorbonne, le poids de la jeunesse (60% de la population a moins de vingt ans !), l'urbanisation croissante (le taux d'urbanisation devrait atteindre 40% en 2015 et 50% avant le milieu du XXIème siècle !) et la diaspora africaine (les diasporas joue un rôle d'aide économique et véhiculent une autre culture) contribuent à changer en profondeur la situation sociale et culturelle des sociétés africaines.

«Le Tatarstan. Pays des musulmans de Russie», Fred Hilgemann, Collection Frontières, Autrement
Mai 2008 - Par Julien Nessi

Les mystères tatars enfin dévoilés au lecteur français… Dans une enquête parue aux éditions Autrement, le journaliste indépendant Fred Hilgemann brosse le portrait d'un peuple et d'un pays méconnus, à l'ombre de la scène médiatique internationale. Située à 800 kilomètres de Moscou, au confluent de la Volga et de la rivière Kama, la petite République du Tatarstan abrite la première minorité ethnique de Russie après les Russes. Les Tatars forment également la première communauté musulmane de la Fédération de Russie. Depuis son autonomie acquise en 1991 au sein de la Fédération de Russie, elle a suivi le chemin opposé de la Tchétchénie. Comment cette petite République, comparable par sa taille à l'Irlande et peuplée à moitié de musulmans et de chrétiens, en est arrivée là ? Et derrière les discours officiels sur l'intégration politique et économique, quelles sont les réalités de la vie quotidienne des Tatars de la Volga ? C'est à ces questions que le journaliste tente de répondre.

«Ecologie et gouvernance mondiale », Jean-Michel Valantin, Autrement, 2007
Décembre 2007- Par Julien Nessi

Spécialiste des questions de développement durable et d'environnement, Jean-Michel Valantin est chercheur au Centre de recherche pour la paix et la Sécurité (Cirpes). Dans ce court essai, il démontre avec intelligence que le changement climatique est aujourd'hui un enjeu majeur de sécurité internationale. Selon cet auteur, la raréfaction des ressources naturelles, l'explosion démographique dans le tiers-monde ou encore la disparition programmée du pétrole créent les conditions de futurs conflits potentiels à travers le monde. Ce nouveau défi sécuritaire, dont cet ouvrage se fait l'écho, fait de l'écologie une des clefs de la gouvernance mondiale au XXIème siècle. La création d'une Organisation des Nations Unies pour l'environnement, une idée relancée par la conférence de Paris en février 2007, pourrait constituer un premier pas vers cette nouvelle gouvernance mondiale.

«Afghanistan, opium de guerre, opium de paix», Alain Labrousse, Document Mille et Une nuits, 2005
Septembre 2007- Par Julien Nessi

« La place prise par l'économie de la drogue au sein de l'économie nationale n'a d'équivalent dans aucun autre pays », prévient Alain Labrousse dans sa préface. Source de subsistances pour les paysans et source de devises pour les seigneurs de la guerre, la culture du pavot en Afghanistan constitue aujourd'hui un enjeu crucial pour l'avenir du pays. Plus de six ans après l'intervention américaine et ses alliés, la production d'opium en Afghanistan est en plein essor. Le dernier rapport de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), publié fin août 2007, ne fait que confirmer cette tendance.

«Caucase du Sud, la nouvelle guerre froide. Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie», Gaïdz Minassian, Autrement, 2006
Juin 2007- Par Julien Nessi

Nés sur les décombres de l'ex-URSS, les trois Etats de Transcaucasie (Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie) subissent des pressions géopolitiques constantes. Théâtre des jeux d'influence régionale de la Russie, de l'Iran et des Etats-Unis, le Caucase du Sud traverse une transition difficile et instable. Au point de vivre "une nouvelle guerre froide", dont le pétrole amplifie la portée, selon le chercheur Gaïdz Minassian, spécialiste de la région. "De toutes les puissances en jeu, l'Union européenne est la seule à avoir en main la carte de la paix pour le Caucase du Sud", conclut-il dans son essai sorti chez Autrement.

«Un autre islam. Inde, Pakistan et Bangladesh», Marc Gaborieau, Planète Inde, Albin Michel, 2007
Juin 2007- Par Julien Nessi

Saluons la naissance d'une nouvelle collection " Planète Inde " chez Albin Michel. Lancée à l'occasion de l'édition 2007 du Salon du Livre à Paris, dont l'invité d'honneur était l'Inde, elle a pour ambition de rendre compte d'une " Inde mouvante, délibérément moderne, gorgée d'histoire mais toujours pétrie de spiritualité, en proie elle aussi à de graves crises de valeurs ", explique l'éditeur. " Un autre islam ", l'un des premiers titres de cette collection, illustre bien cette démarche éditoriale en proposant un éclairage salutaire sur les islams présents dans le sous-continent indien.

«La guerre en réseau au XXIème siècle. Internet sur les champs de bataille », Jean-Pierre Maulny, coll. "Echéances", Le Félin, 2006
Septembre 2006 - Par Julien Nessi

Avec l'explosion des nouvelles technologies de l'information et de la communication, le monde de la défense et de l'armement est en plein bouleversement. La révolution Internet, dont les incidences se font déjà ressentir dans de nombreux domaines de la vie moderne, n'a pas épargné le monde militaire. De nouvelles doctrines et de nouveaux concepts, s'appuyant sur le potentiel du " réseau des réseaux ", sont à l'origine d'une révolution dans l'art de la guerre.

«Penser dans l'urgence. Parcours critique d'un humanitaire», Rony Brauman, Entretiens avec Catherine Portevin, Le Seuil, 2006
Juin 2006 - Par Benjamin Delannoy

Parti en mission avec Médecins Sans Frontières pour la première fois en 1978, Rony Brauman a été président de MSF de 1982 à 1994. Il travaille aujourd'hui au Centre de Réflexion sur l'Action et les Savoirs Humanitaires de la Fondation MSF. Cet ouvrage d'entretiens à la trame autobiographique apporte de nombreux éclairages sur l'histoire mouvementée des opérations de solidarité internationale, et propose de très intéressants éléments de réflexion critique sur l'action humanitaire, ses limites et ses mythes rétrospectifs.

«L'Histoire Secrète du Mossad. De 1951 à nos jours», Gordon Thomas, Nouveau Monde, 2006
Mai 2006 - Par Alain Haimovici

C'est l'un des services secrets les plus prestigieux au monde. Redoutés, efficaces, impliqués dans de nombreuses opérations aux quatres coins de la planète, le Mossad n'en finit pas de faire parler de lui. Crée en 1951 pour assurer la protection de l'Etat d'Israël, le Mossad a été à l'origine de nombreuses opérations d'espionnage, d'antiterrorisme et d'assassinats spectaculaires au XXème siècle. Dans son livre, le journaliste Gordon Thomas retrace toute son histoire en détail, des origines à nos jours, grâce à la collaboration d'anciens agents secrets internationaux et à l'accès à des documents jusqu'à présents confidentiels.

«Asie centrale, la dérive autoritaire. Cinq républiques entre héritage soviétique, dictature et islam», Marlène Laruelle et Sébastien Peyrouse, CERI/Autrement, 2006
Février 2006 - Par Julien Nessi

Région longtemps restée à l'ombre de la Russie tsariste, puis soviétique, l'Asie centrale a émergé sur la scène internationale après la chute du communisme. Voilà maintenant plus de quinze ans que ces cinq Etats d'Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan) sont indépendants. Le bilan politique, économique et social n'est guère réjouissant : dérive autoritaire, mise sous tutelle de la société civile, privatisation des richesses, népotisme du clan présidentiel, appauvrissement de la population, instrumentalisation politique de la lutte contre le terrorisme après le 11 septembre… Un diagnostic plutôt négatif, décrit avec précision dans cet ouvrage, écrit à quatre mains.

«La Grande Guerre pour la Civilisation. L'Occident à la conquête du Moyen-Orient (1979-2005) », Robert Fisk, La Découverte, 2005
Février 2006 - Par Julien Nessi

Robert Fisk est sans doute l'un des correspondants au Moyen-Orient les plus connus du métier. Journaliste pour le quotidien britannique The Independent, il parcourt cette région du monde toujours en ébullition depuis une trentaine d'années. Dans ce livre monumental, mêlant récits, enquêtes, dialogues avec des acteurs illustres ou anonymes, souvenirs personnels, impressions et analyses, il raconte à la première personne l'histoire dramatique du Moyen-Orient. Pour ce reporter de terrain, la tragédie moyen-orientale est enracinée dans le passé et ne peut se comprendre qu'à la lumière de l'Histoire. Son récit est aussi une dénonciation de la lâcheté, de l'hypocrisie et du cynisme des puissances occidentales, Etats-Unis en tête. C'est un point de vue sans concession et sans langue de bois que nous livre le journaliste.

«Une saison à La Mecque. Récit d'un pélerinage», Abdellah Hammoudi, "La couleur des idées", Seuil, 2005
Novembre 2005 - Par Julien Nessi

Professeur d'anthropologie à l'Université de Princeton aux Etats-Unis, Abdellah Hammoudi explore depuis plusieurs années les rituels de l'islam. Dans " Une saison à La Mecque. Récit d'un pélerinage " (Seuil, 2005), il raconte à la première personne le pélerinage sur les lieux saints de l'Islam. Un rite qui attire chaque année plus de
2 millions de pélerins. Son récit, mêlant impressions vécues et réflexions sur le sens de la religiosité, donne une autre vision de l'Islam, plus intimiste et plus spirituelle. Un travail récompensé en octobre 2005 à Berlin par le second prix Lettre Ulysse Award, le prix mondial du reportage littéraire.

« Quand la Chine change le monde », Erik Izraelewicz, Edition Grasset, 2005
Novembre 2005 - Par Julien Nessi

Directeur adjoint de la rédaction du quotidien Les Echos, Erik Izraelewicz raconte dans son nouvel essai la montée en puissance de la Chine sur la scène économique internationale. En 2005, l'Empire du milieu représente 5% de la production mondiale et pèse 6% des échanges mondiaux. La crise du textile en Europe ou encore la fabrication des jouets sont quelques uns des secteurs touchés de plein fouet par l'arrivée de ce méga-dragon. Dans son livre, le journaliste nous plonge dans les méandres de l'hypercapitalisme chinois, de ses ateliers de fabrication de textile à l'effervescence économique qui sévit à Shangaï. Après la description de la réalité chinoise, l'auteur met en garde les économies développées qui risquent d'être profondément déstabilisées dans les vingt prochaines années.

«Pirates et terroristes en mer d'Asie. Un maillon faible du commerce mondial», Solomon Kane et Francis Martin, Autrement, 2005
Novembre 2005 - Par Julien Nessi

L'Asie du Sud-Est est considérée comme un haut lieu de la piraterie maritime. Le détroit de Malacca, situé entre l'île indonésienne de Sumatra (province d'Aceh) et la côte occidentale de la Malaisie, en est le point chaud, où " les pirates, juchés sur leurs pirogues motorisées, peuvent à tout moment bondir sur leurs proies ". Phénomène ancien, la piraterie maritime refait parler d'elle depuis une dizaine d'années en raison de la recrudescence des attaques en mer d'Asie. Les zones de turbulence sont connues, mais les autorités s'avèrent souvent impuissantes pour endiguer cette nouvelle forme de violence qui sévit dans les eaux asiatiques.

«La Russie selon Poutine», Anna Politkovskaïa, Buchet/Chastel, 2005
Août 2005 - Par Julien Nessi

Spécialiste du conflit tchétchène, Anna Politkovskaïa est journaliste à Novaïa Gazeta, l'un des derniers quotidiens indépendants en Russie. Après un premier livre salué dans le monde entier sur les dérives militaires de l'armée russe dans la petite république du Caucase nord, " la Tchétchénie, le déshonneur russe " (Buchet/Chastel, 2003), elle revient aujourd'hui avec un ouvrage particulièrement critique à l'égard du régime de Poutine. Véritable bête noire du président, en raison de sa liberté de ton et de ses nombreuses enquêtes accablantes sur la politique du Kremlin dans le Caucase, la journaliste russe brosse, dans son nouvel essai, le portrait d'un pays en plein désarroi.

«Les années Condor. Comment Pinochet et ses alliés ont propagé le terrorisme sur trois continents», John Dinges, Préface de William Bourdon, La Découverte, 2005
Août 2005 - Par Julien Nessi

Journaliste américain, spécialisé dans les grandes investigations politiques, John Dinges a couvert les " sales guerres " latino-américaines pour le Washington Post, Time et plusieurs autres journaux. Aujourd'hui enseignant dans la prestigieuse faculté de journalisme de la Columbia University, il mène ici l'enquête sur la tristement célèbre "opération Condor", l'une des opérations les plus sombres de l'histoire de l'Amérique latine. Son enquête s'appuie sur des témoignages d'acteurs de cette affaire (membres des forces de sécurité, des groupes armés de gauche et hauts responsables américains) et sur des documents secrets de l'époque (dossiers des polices secrètes, documents déclassifiés du gouvernement américain et de ses agences).

«Qui finance le terrorisme international. IRA, ETA, Al-qaïda… Les dollars de la terreur», Loretta Napoleoni, Editions Autrement
Juillet 2005 - Par Julien Nessi

Véritable enquête sur la dimension économique du terrorisme, le livre de Loretta Napoleoni constitue un document de référence sur la question. L'auteur, journaliste et économiste, a mené l'investigation sur les organisations terroristes, leurs ressources et leurs modes de financement, interviewant d'anciens terroristes et des spécialistes de l'espionnage, dans de nombreux pays. Elle décrypte, chiffres, témoignages et faits à l'appui, cette nouvelle économie de la terreur, qui représente, selon Loretta Napoleoni, près de 1 500 milliards de dollars, équivalent à 5% du PIB mondial.

«Géopolitique de l'Arabie Saoudite. La guerre intérieure», Guillaume Fourmont-Dainville, Collection Référence Géopolitique, Ellipses, 2005
Juillet 2005 - Par Julien Nessi

Depuis les attentats du 11 septembre, la monarchie des Al-Saoud est souvent présentée comme le berceau du terrorisme international et le foyer de l'islam rigoriste, le wahhabisme. Partant de ce constat, Guillaume Fourmont-Dainville, spécialiste de la géopolitique du Moyen-Orient, explore, dans son ouvrage, les différentes facettes d'un royaume plus complexe qu'il n'y paraît.

 

« Ils nous avaient promis la paix. Opérations de l'ONU et populations locales », Béatrice Pouligny, Presses de Sciences Po, 2004
Janvier 2005 - Par Eric Maurice

A quelle aune mesurer le résultat des interventions de l'ONU ? A la faveur de la fin de la Guerre froide, l'organisation internationale s'est lancée pendant une décennie dans des entreprises de plus en plus ambitieuses. Du Salvador au Kosovo, du Cambodge à la Somalie, les Casques bleus ont élargi le cadre de leurs missions, passant du "simple" maintien de la paix à la reconstruction des Etats. Certains analystes et politiques ont alors parlé de renaissance des Nations unies, avant que le rêve d'un nouvel ordre mondial dans lequel la communauté internationale incarnée par le Conseil de sécurité de l'ONU ferait régner la paix et la légalité ne se brise à Srebrenica et Mogadiscio. Dans son ouvrage «Ils nous avaient promis la paix. Opérations de l'ONU et populations locales», Béatrice Pouligny, chercheur au Ceri, revient sur ces années d'intense activité. Mais plutôt que d'en tirer un bilan en termes diplomatiques, politiques ou géostratégiques, elle propose "une autre image des opérations de paix menées par l'ONU à travers le monde : celle que nous tendent les populations elle-mêmes".

« Al-Qaeda, les nouveaux réseaux de la terreur », Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R), sous la direction d'Eric Denécé, Référence Géopolitique, ellipses, 2004
Janvier 2005 - Par Régis Soubrouillard

Véritable encyclopédie du terrorisme contemporain, le livre d'Eric Denécé «Al-Qaeda, les nouveaux réseaux de la terreur», est avant tout un livre d'experts qui s'avère très utile pour comprendre la complexité des mutations que connaît la mouvance terroriste de Ben Laden depuis le 11 septembre 2001. L'ouvrage possède de multiples entrées thématiques (biographies des acteurs, stratégies terroristes, financement, géopolitique de la terreur, nouvelles menaces et moyens de luttes) dont l'addition permet de dessiner le nouveau visage de la menace terroriste et des différentes formes qu'elle peut revêtir.

« Hollywood, le Pentagone, et Washington. Les trois acteurs d'une stratégie globale », Jean Michel Valantin, Autrement, 2003
Janvier 2005 - Par Régis Soubrouillard

«Hollywood, le Pentagone, et Washington. Les trois acteurs d'une stratégie globale», c'est par ce titre que Jean Michel Valantin, docteur en études stratégiques et sociologie de la défense, entend illustrer l'ambitieuse thèse qui veut qu'Hollywood serait devenu depuis la fin de la seconde guerre mondiale "l'un des vecteurs essentiels de l'hégémonie de la sécurité nationale américaine". A travers de nombreux exemples et une étude détaillée de la filmographie hollywoodienne, l'auteur livre une analyse passionnante des relations entre la stratégie de défense américaine et l'industrie du cinéma.

« Falungong, secte chinoise. Un défi au pouvoir », Maria Hsia Chang, Autrement, 2004
Janvier 2005 - Par Julien Nessi

Depuis 1999, la société religieuse sectaire "Falungong" fait l'objet d'une véritable répression de la part des autorités chinoises. En raison de sa popularité et de son implantation fulgurante en Chine et dans le reste du monde, cette secte est considérée par Pékin comme une organisation dissidente et une menace politique. Dans un nouvel essai de la collection CERI aux éditions Autrement, Maria Hsia Chang, chercheuse à l'Université de Yale, aux Etats-Unis, dénonce l'attitude du gouvernement chinois et revient sur l'essor de cette organisation.

« Le réseau Carlyle. Banquier des guerres américaines », François Missen, Flammarion Enquête, 2004
Janvier 2005 - Par Vincent Fabre

Lauréat du Prix Pulitzer et du prix Albert Londres, François Missen est un personnage atypique. Ce journaliste français a en effet réussi l'exploit d'être reconnu à la fois par ses pairs, mais aussi par leurs homologues américains. Tout un symbole pour ce globe-trotter qui a souvent croisé les réseaux d'influence de l'Oncle Sam. Dans son nouvel ouvrage, il revient sur le rôle des hommes de l'ombre de la Maison-Blanche et surtout sur celui du fond d'investissement Carlyle, où se retrouvent les éminences grises de la famille Bush.

Le monde en ébullition
Janvier 2005 - Par Julien Nessi

En ce début d'année 2005, alors que l'actualité est marquée par un raz-de-marée historique en Asie du Sud-Est, l'insécurité au Moyen-Orient et le business des otages en Irak, Cyberscopie vous suggère l'acquisition de trois ouvrages de référence pour mieux décrypter les grands dossiers de politique internationale : «RAMSES 2005 » (IFRI/Dunod), «L'année stratégique 2005 » (IRIS/Armand Colin) et « L'état du monde 2005 » (La Découverte)

« American chaos. Retour en Afghanistan et en Irak 2002-2004 », Serge Michel et Paolo Woods, Seuil, septembre 2004
Octobre 2004 - Par Julien Nessi

Sur la couverture de l'ouvrage, deux moudjahidin irakiens posent fièrement, le visage cagoulé et les armes pointés vers le haut. Ce scène a été prise en avril 2004, dans le désert autour de la ville rebelle de Fallouja, le fief de la résistance sunnite. Ces deux hommes sont morts en combattant les Américains le soir même. A l'image de cette couverture, le nouveau livre de Serge Michel et de Paolo Woods est une plongée captivante dans deux pays à la dérive, l'Afghanistan et l'Irak, à l'heure du chaos américain.

« Les Etats-Unis d'aujourd'hui. Mal connus, mal aimés, mal compris », André Kaspi, Collection Tempus, Editions Perrin, 2004
Octobre 2004 - Par Julien Nessi

Professeur d'histoire des Etats-Unis à la Sorbonne, André Kaspi brosse avec ce nouvel ouvrage un portrait tout en nuance de l'Amérique d'aujourd'hui. De l'histoire de son immigration au fonctionnement de son système politique, des paradoxes de sa diplomatie aux raisons de son influence culturelle, l'auteur décrypte avec justesse la complexité et la diversité américaines.

 

« Le Vrai Choix. L'Amérique et le reste du monde », Zbigniew Brzezinski, Editions Odile Jacob, 2004
Octobre 2004 - Par Julien Nessi

Ancienne éminence grise du président Carter (1976-1980) et aujourd'hui conseiller au Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) à Washington, Zbigniew Brzezinski est l'un des meilleurs géostratèges américains actuels. Il est notamment l'auteur du " Grand échiquier ", un ouvrage de référence sur les enjeux et les défis de l'après guerre froide. Dans Le Vrai Choix, son dernier essai, il s'interroge sur la crise de la légitimité américaine dans l'après 11 septembre.

 

« Les Etats-Unis aujourd'hui. Choc et Changement », Sous la direction de Guillaume Parmentier, Ed. Odile Jacob, 2004
Octobre 2004 - Par Julien Nessi

Scandales financiers en série, transformation de l'appareil militaire, réforme du financement des campagnes électorales, montée des Hispaniques dans la société ou encore mesures pour lutter contre le terrorisme... Depuis le 11 septembre, les Etats-Unis connaissent des changements majeurs dans tout les domaines. Pour décoder cette nouvelle Amérique, Guillaume Parmentier, responsable du Centre français sur les Etats-Unis à l'Institut français des relations internationales (Ifri), a rassemblé une dizaine d'experts dans un ouvrage collectif.

« Côte d'Ivoire : le feu au pré carré », Judith Rueff, Editions Autrement, Collection Frontières, 2004
Juillet 2004 - Par Julien Nessi

Depuis la mort de Félix Houphouet-Boigny, le 7 décembre 1993, la Côte d'Ivoire est entrée dans une période d'incertitude. Pendant près de quarante ans, l'ancien président ivoirien a régné sans partage sur son pays, mettant en place un véritable système de rente politique. Sa disparition va entraîner une guerre de succession féroce, conduisant à la situation actuelle. En poste à Abidjan, au plus fort de la crise ivoirienne, entre 1999 et 2002, Judith Rueff a couvert pour Libération et Ouest-France la chute du pays. Dans son livre, elle retrace la genèse du drame ivoirien, de la disparition de Houphouet-Boigny jusqu'à la division actuelle du pays.

«Histoire du terrorisme. De l'Antiquité à Al-Qaïda», Sous la direction de Gérard Chaliand et Arnaud Blin, Editions Bayard
Juillet 2004 - Par Julien Nessi

Depuis les attentats du 11 septembre, la littérature sur le terrorisme est devenue un genre littéraire à part entière. Une profusion d'ouvrages sur la question a rempli les rayons des librairies, du Londonistan à Al Qaïda, en passant par les réseaux financiers de la terreur islamiste ou encore l'échec des services secrets américains dans leur lutte contre le terrorisme. Curieusement, l'histoire du terrorisme n'avait pas été étudiée en profondeur. C'est chose faite avec cet ouvrage. Sous la direction de Gérard Chaliand et d'Arnaud Blin, cette « Histoire du terrorisme » retrace la genèse d'un phénomène politique aujourd'hui largement dominé par l'islamisme radical djihadiste.

«Marc Riboud, 50 ans de photographie», Marc Riboud, Annick Cojean, Catherine Chaine, Robert Delpire (Préface), Editions Flammarion, 2004
Juillet 2004 - Par Julien Nessi

Qui n'a pas déjà vu un jour la photo de " La jeune fille à la fleur " bravant les baïonnettes des soldats lors de la marche pour la paix au Vietnam organisée à Washington le 21 octobre 1967 ? C'est l'un des clichés les plus célèbres du photographe Marc Riboud, l'un des piliers de l'agence Magnum pendant de nombreuses années (1953-1980). Ironie de l'histoire : il a donné rendez-vous à la jeune femme, mais 36 ans plus tard, lors de la manifestation contre la guerre en Irak du 15 janvier 2003 à Londres…

«Le mythe du développement», Oswaldo de Rivero, Ed. de l'Atelier, Ed. Charles Léopold Mayer, collection "Enjeux Planète", 2003
Juillet 2004 - Par Stéphanie Chemla

Oswaldo de Rivero, ancien ambassadeur du Pérou aux Nations Unies, a dirigé la délégation de son pays lors des négociations du GATT et travaille aujourd'hui auprès de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC). Dans cet ouvrage, il décortique tous les facteurs du sous-développement des pays du sud, rapports du PNUD et du FMI à l'appui, parsemés des chiffres effrayants sur les inégalités à l'échelle planétaire. Sa thèse : les pays en voie de développement ont de bonnes chances de le rester.

«Les Coulisses de la terreur», Richard Labévière, Editions Grasset
Juillet 2004 - Par Régis Soubrouillard

Après avoir enquêté en 1999 sur le nerf de la guerre islamiste dans Les dollars de la terreur, où il mettait en cause la stratégie américaine vis-à-vis des organisations islamistes et le risque de "retour de flamme", Richard Labévière s'intéresse cette fois-ci dans Les coulisses de la terreur à « la nébuleuse de réseaux terroristes » que l'on assimile à Al-Qaïda. Au terme d'une minutieuse enquête sur la préparation des attentats du 11 septembre, les intérêts pétroliers ou encore les connexions douteuses des services secrets occidentaux, Richard Labévière décortique les mutations géopolitiques de ce début de 21ème siècle.

«La société russe en quête d'ordre. Avec Vladimir Poutine ?», Gilles Favarel-Garrigues et Kathy Rousselet, Collection CERI/Autrement, Editions Autrement, mars 2004
Mars 2004 - Par Julien Nessi

Après avoir remporté sans surprise et haut la main le scrutin présidentiel du 14 mars 2004, Vladimir Poutine s'affirme comme le maître incontesté de l'échiquier politique en Russie. Depuis son arrivée à la tête de la Fédération de Russie en 2000, l'ancien agent du FSB a fait de la restauration de l'Etat et du rétablissement de l'ordre le cœur de son action tout en renforçant son pouvoir. Dans une société en profonde mutation, marquée par un climat d'incertitude économique et de vulnérabilité sociale, son projet politique semble correspondre aux aspirations de la population en quête d'ordre et de repères. C'est la thèse développée par Gilles Favarel-Garrigues et Kathy Rousselet, deux chercheurs du Centre d'études et de recherches internationales (CERI), dans «La société russe en quête d'ordre. Avec Vladimir Poutine ?», une nouveau livre paru aux éditions Autrement.

«Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt», Stephen Smith, Editions Calmann-Lévy, 2003
Mars 2004 - Par Barbara Vignaux

Le titre du livre donne le ton : Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt, voilà qui n'annonce pas une déclaration optimiste sur "la renaissance africaine" ni sur "l'Afrique qui bouge". Mais le réduire à un cri d'amoureux transi de l'Afrique ou aux invectives d'un journaliste raciste serait un contresens. D'abord, ce livre s'efforce de démonter une ribambelle de préjugés sur le continent africain, comme la résistance supposée de l'Afrique à la mondialisation marchande (chiffres à l'appui) ou l'effacement de l'idée nationale.

«Tchétchénie : le déshonneur russe», Anna Politkovskaïa, Editions Buchet/Chastel, 2003
Mars 2004 - Par Dimitri Beck

Témoignage poignant d'une des rares femmes journalistes russe à couvrir le conflit tchétchène, «Le déshonneur russe» est également un sérieux réquisitoire sur la politique de Poutine dans la petite République du Caucase. Ni pro-tchétchène et encore moins pro-russe, l'auteur du livre, Anna Politkovskaïa, s'attache à décrire le plus honnêtement possible l'anarchie ambiante de ce pays " satellite " de la Fédération de Russie, ravagé par plusieurs années de guerre. Et face au silence de la communauté internationale sur ce que Poutine annonce comme une "opération antiterroriste", la journaliste russe pousse son cri d'alarme et surtout son cri de secours avec l'espoir de sauver de l'enfer deux peuples, les Tchétchènes et les Russes.

«De Berlin à Bagdad. Quinze ans qui bouleversèrent le monde», Thierry de Montbrial, Editions Dunod, 2003
Mars 2004 - Par Vincent Fabre

1989 : chute du mur de Berlin. 2003 : seconde guerre du Golfe. Deux évènements phares et une parabole de quinze années où se sont formés les nouveaux rapports de force géopolitiques du 21e siècle. C'est en tout cas l'analyse que propose Thierry de Montbrial. Celui qui fonda il y a plus de vingt ans l'Institut Français des Relations Internationales (IFRI) reste un observateur appliqué et reconnu des évolutions géopolitiques mondiales. Il nous livre ici une contribution de référence, basée sur quinze années de synthèses des grandes tendances du monde.

«Images économiques du monde 2004», Sous la direction d'André Gamblin, Editions Armand Colin, septembre 2003
Mars 2004 - Par Stéphanie Chemla

Cet ouvrage extrêmement didactique, composé par une équipe d'universitaires, de chercheurs du CNRS et de l'INALCO, comprend 250 articles et plus de 15 00 données chiffrées sur l'économie du monde. Bien documenté, vivant, il est à conserver et à consulter comme un ouvrage de référence sur l'état du monde actuel. Actualité oblige, un chapitre est consacré à l'Europe à 25. L'auteur analyse, de manière succinte mais très concrète, les paradoxes de l'élargissement. Coûts, déséquilibres régionaux, différences de niveau de vie, il nous rappelle les interrogations fondamentales que pose cette Europe élargie qui verra le jour le 1er mai.

«L'Amérique en Armes. Anatomie d'une puissance militaire», Vincent Desportes, Editions Economica, 2002
Mars 2004 - Par Alain Haimovici

Alliés incontournable de toute coalition occidentale, les Etats-Unis possèdent cependant une culture stratégique bien différente de celle des pays européens. Dans son livre, L'Amérique en Armes. Anatomie d'une puissance militaire, le Colonel Vincent Desportes, attaché militaire à l'ambassade de France à Washington, en analyse les causes profondes à travers une étude, à la fois rigoureuse et passionnante, de l'armée américaine.

«2003, un tournant ?», Politique étrangère, Revue trimestrielle de l'Institut français des relations internationales (Ifri), Automne-Hiver 2003
Mars 2004 - Par Julien Nessi

La revue trimestrielle de l'Institut français des relations internationales consacre sa dernière livraison à l'étude des grandes questions d'actualité internationale. L'analyse de la puissance américaine et de sa stratégie sur l'échiquier international y occupe une large place. Face aux difficultés de l'après-guerre en Irak, " l'Amérique a redécouvert les limites de la puissance ", estime Thierry de Montbrial. Pour le géostratège américain Zbigniew Brzezinsky, la crise irakienne a mis en lumière la perte de crédibilité et l'isolement de l'administration Bush sur la scène internationale.

«Chili, 11 septembre 2003, la démocratie assassinée», Sous la direction d'Eduardo Castillo, Arte Editions, le Serpent à plumes, Novembre 2003, Paris
Mars 2004 - Par Vincent Fabre

11 septembre 2003. Une date fêtée de par le monde comme celle rappelant l'un des plus tragiques évènements du 21e siècle naissant. Pourtant, c'est un autre anniversaire, tout aussi tragique, qui a été célébré à cette date. Il y a trente ans, le 11 septembre 1973, au Chili, prenait fin dans le sang la présidence de Salvador Allende. Une date symbole pour toute une génération d'intellectuels chiliens ou étrangers, dont Eduardo Castillo. C'est sous sa direction que trente ans plus tard, les acteurs malheureux d'une pièce tragique se souviennent.

«La guerre ne fait que commencer. Réseaux, financements, armements, attentats... les scénarios de demain», Alain Bauer et Xavier Raufer, Nouvelle édition révisée et augmentée par les auteurs, Editions Gallimard, Folio Documents, 2003
Décembre 2003 - Par Vincent Fabre

On ne présente plus Xavier Raufer et Alain Bauer. Ces deux spécialistes de la géopolitique et de la sécurité des multinationales se sont à nouveau penchés sur le phénomène terroriste international. En prenant pour base la première édition de leur étude publiée en février 2002, ils valident et confirment leurs diagnostics d'alors sur l'évolution de la situation internationale… et donnent leur vision des moyens à mettre en oeuvre pour enrayer l'escalade du terrorisme et de la guerre planétaire.

«A l'ombre des guerres justes. L'ordre international cannibale et l'action humanitaire», Sous la direction de Fabrice Weissman, Editions Flammarion, série "populations en danger", 2003
Décembre 2003 - Par Barbara Vera

Publié sous la direction de Médecins Sans Frontières (MSF), A l'ombre des guerres justes est un ouvrage collectif qui plonge au coeur de la complexité des interventions humanitaires lors des grandes crises internationales. Les chercheurs et les journalistes de MSF tentent de remettre en perspective les limites et les contradictions des opérations de secours menées ces dernières années dans les pays en guerre. Un livre essentiel pour mieux saisir le dessous des cartes de l'action humanitaire...

«Qui mène la danse ? La CIA et la guerre froide culturelle», Frances Stonor Saunders, Editions Denoël, collection Impacts, 2003, Paris
Décembre 2003 - Par Vincent Fabre

A l'heure où l'on parle tant de nouvel ordre mondial, comme il paraît loin le temps où s'affrontaient les deux blocs américain et soviétique. Cette fameuse Guerre Froide n'a pas fini de révéler ses secrets. C'est en tout cas la conviction qui nous apparaît à la lecture de l'ouvrage de Frances Stonor Sauders, journaliste de la BBC. Avec une rigueur toute britannique, cette spécialiste du documentaire historique jette la lumière sur le programme secret de propagande mis au point par la CIA pour contrer le bloc soviétique.

«La guerre du foot et autres guerres et aventures», Ryszard Kapuscinski, Editions Plon, collection "feux croisés", 2003
Décembre 2003 - Par Barbara Vera

Ryszard Kapuscinski n'est jamais doctrinaire. Non qu'il n'ait pas de convictions - c'est un humaniste militant, toujours situé du côté des faibles. Mais la réalité, celle des détails quotidiens, ne se plie pas à l'interprétation facile. Or Kapuscinski est un observateur passionné. Il en a fait son métier, reporter, d'une manière si achevée que John Le Carré, autre amoureux du réel, lui a rendu hommage : «Ryszard Kapuscinski est le sorcier suprême du reportage. Et La guerre du foot est un exemple splendide de ses pouvoirs magiques».

«L'arrogance française», Romain Gubert et Emmanuel Saint-Martin, Editions Balland, 2003
Décembre 2003 - Par Eric Maurice

Publiée quelques mois après la crise irakienne, au cours de laquelle la France a retrouvé une voix sur la scène mondiale et tenté d'incarner une alternative au modèle de relations internationales défendu par l'administration Bush, L'Arrogance française fait le procès de cette tendance à s'ériger en modèle. Romain Gubert et Emmanuel Saint-Martin, journalistes à l'hebdomadaire Le Point, procèdent dans leur ouvrage à une charge sans nuances contre la politique étrangère de la France. Les deux auteurs estiment notamment que les Français vivent dans l'illusion que leur pays «se doit d'offrir au monde les Lumières, le Droit, la Liberté».

«La Moldavie à la croisée des chemins», Florent Parmentier, Préface de Jacques Rupnik, Editions Universitoo, 2003
Décembre 2003 - Par Julien Nessi

Située aux confins de l'Europe, entre la Roumanie et l'Ukraine, la Moldavie est souvent présentée dans les médias comme une " zone grise " où prolifèrent les trafics en tout genre (prostitution, drogue…). Afin de rétablir quelque peu la vérité, Florent Parmentier, un jeune chercheur français spécialisé sur l'Europe de l'Est, consacre une étude synthétique fort instructive sur cet Etat méconnu aux portes de la nouvelle Europe en gestation.

 

«La Grande Alliance. De la Tchétchénie à l'Irak : un nouvel ordre mondial», Frédéric Encel et Olivier Guez, Editions Flammarion, mars 2003
Octobre 2003 - Par Julien Nessi

Voilà un essai de géopolitique sur l'après-11 septembre, et plus particulièrement sur les relations entre les Etats-Unis et la Russie, qui accorde une large place à la "pétro-stratégie". Pour Frédéric Encel, spécialiste du Moyen-Orient et docteur en géopolitique, et Olivier Guez, journaliste au service International de La Tribune, le rapprochement spectaculaire observé depuis le 11 septembre 2001 entre Poutine et Bush repose principalement sur les enjeux du pétrole et la lutte contre le terrorisme islamiste. Au point de former ce qu'ils appellent une "Grande Alliance". Une analyse qui a le mérite de dévoiler les dessous de cartes souvent complexes dans des régions pétrolières (Golfe arabo-persique, Golfe de Guinée, bassin de la Caspienne, Amérique latine) où se mêlent de nombreux intérêts.

«Vivre en guerre. L'existence au jour le jour dans quelques lieux exposés au pire», Sous la direction de Myriam Gaume, Editions Phébus, Février 2003
Octobre 2003 - Par Julien Nessi

Comment vivent ceux qui subissent la guerre sans la faire ? Qu'y a-t-il de commun entre tous ces hommes et ces femmes exposés au pire sans l'avoir voulu ? Comment les civils arrivent-ils à surmonter les tragédies et les souffrances de la guerre ? Difficiles de le savoir vraiment tant que l'on ne l'a pas vécu. A moins de se plonger dans le livre " Vivre en guerre ", un ouvrage collectif rassemblant les récits personnels et violents de huit grands reporters de langue française. De Karachi à Bogota, de Kaboul à Alger ou encore de Grozny à Lubumbashi, ces journalistes de terrain nous plongent dans le quotidien meurtri et douloureux de toutes ces victimes innocentes de la violence politique.

«Atlas des guerres et des conflits dans le monde. Peuples, puissances militaires, espoirs de paix», Dan Smith, Editions Autrement, Avril 2003
Octobre 2003 - Par Julien Nessi

Conçu par Dan Smith, spécialiste des questions géopolitiques et ancien directeur de l'Institut International de Recherche pour la paix d'Oslo, cet Atlas des guerres propose un tour d'horizon, en moins de 130 pages, des principaux conflits armés de la planète. Quelles sont les causes des guerres ? Quelle est la capacité militaire réelle des Etats ? Quel est l'état actuel de la prolifération des armes de destruction massive ? Quelle est la réalité du marché international des armes ? Quels sont les principaux conflits qui sévissent dans le monde ? Où situer les principales menaces terroristes ? Voilà quelques unes des questions auxquelles cet atlas tente de répondre.

«Après l'Empire, Essai sur la décomposition du système
américain »
, Emmanuel Todd, Editions Gallimard, août 2002
Juillet 2003 - Par Sabine Rougeron

Comme l'indique clairement le titre de son ouvrage, Emmanuel Todd prévoit la fin du leadership américain sur le monde. Il se propose ici " d'examiner le réaménagement du rapport de l'Amérique au monde ". A l'heure où l'on s'interroge sur les motifs réels de la politique extérieure des Etats-Unis et en particulier sur son bellicisme exacerbé, l'auteur nous propose des hypothèses de réponses.

«La Guerre des Bush : les secrets inavouables d'un conflit», Eric Laurent, Éditions Plon. Février 2003
Juillet 2003 - Par Karen Loquet

Dans son nouvel ouvrage, Eric Laurent, spécialiste du Moyen-Orient et grand reporter au Figaro, s'est intéressé à une véritable " dynastie guerrière ": celle des Bush. Il revient sur les parcours respectifs des " n°41 et 43 " pour démontrer comment leur réussite dans le monde des affaires, sans doute décisive à leur entrée en politique, résulte de bien étranges alliances. Fruit d'une véritable enquête conduite au cœur des rapports industriels et politiques et des réseaux financiers tissés par les Bush,
" La Guerre des Bush " révèle l'impensable. Si leur appartenance au monde des affaires, leurs amitiés, leurs complicités et leurs intérêts les ont souvent menés du côté de l'Iraq et de l'Arabie Saoudite, les Bush sont aussi étroitement liés à la famille Bin Laden et ce depuis plus de vingt ans. À la lumière des faits racontés, la lutte contre le terrorisme et la guerre en Iraq revêtent une autre dimension. Éclairage.

«L'économie hydrogène. Après la fin du pétrole, la nouvelle révolution économique», Jeremy Rifkin, La Découverte, octobre 2002, Paris
Juillet 2003 - Par Vincent Fabre

Après son précédent ouvrage, " La fin du travail ", l'économiste Jeremy Rifkin s'attaque dans " L'économie hydrogène " à un autre monument de la civilisation moderne : le système économique mondial. Dans son nouvel ouvrage, le président de la Foundation on Economic Trend prédit un futur troublé aux marchés d'échange, avec la disparition de la pierre angulaire de cet ensemble : le pétrole.


«De la guerre comme politique étrangère des Etats-Unis », Noam Chomsky, Editions Agone, Collection Contre-feux , 220 pages
Juillet 2003 - Par Régis Soubrouillard

Il est des livres dont l'actualité révèle la pertinence. " De la guerre comme politique étrangère des Etats-Unis " est un recueil de textes écrits par le linguiste américain Noam Chomsky entre 1985 et 2002. Du Vietnam aux Balkans, en passant par le Timor et l'Afghanistan, Chomsky éclaire tous les conflits auxquels ont pris part les Etats-Unis, le plus souvent motivés par de seuls intérêts nationaux.

 

«Hugo Chavez et le Venezuela», Frédérique Langue, Edition l'Harmattan, 2002
Juillet 2003 - Par Stéphanie Chemla

Frédérique Langue analyse dans cet ouvrage les conditions de l'accession au pouvoir d'Hugo Chavez et plus généralement la figure très médiatique et controversée du président vénézuélien. Chercheur au CNRS et ancien professeur à l'université de Caracas, elle décrit également les années de gouvernement d'Hugo Chavez.


«Bush s'en va-t-en guerre», Bob Woodward, Denoël, Impacts, mars 2003, Paris
Juillet 2003 - Par Vincent Fabre

Dans le monde du journalisme d'investigation, le nom de Bob Woodward reste une référence. Il est celui qui, avec Carl Bernstein, a révélé le scandale du Watergate qui causa la chute de Richard Nixon. Dans " Bush s'en va-t-en guerre ", Bob Woodward replonge dans les arcanes secrètes du pouvoir, grâce à des interviews et des documents exclusifs. Il y révèle la mise en route de la machine de guerre américaine au lendemain du choc du 11 septembre 2001.

«Géopolitique de la nouvelle Asie centrale. De la fin de l'URSS à l'après-11 septembre», Mohammad-Reza Djalili et Thierry Kellner, Editions PUF, 2003
Juillet 2003 - Par Dimitri Beck

A la croisée des mondes slave, perse, chinois et turc, l'Asie centrale postsoviétique est un carrefour stratégique à bien des égards. C'est tout le propos et l'intérêt de la troisième édition de la " Géopolitique de la nouvelle Asie centrale ". Cet ouvrage de référence, revu et augmenté, apporte un éclairage sur l'ensemble des enjeux régionaux à l'aube du XXIe siècle. A remarquer dans cette nouvelle édition de nouveaux chapitres comme les conséquences géopolitiques des attentats du 11 septembre en Asie centrale, des mises à jour sur les parties consacrées à la mer Caspienne et à l'Afghanistan et bien sûr de nombreuses autres informations et analyses fraîches pour mieux tenir compte des évolutions conjoncturelles intervenues dans cette partie du monde.

«Arabie Saoudite : la menace », Stéphane Marchand, Editions Fayard, Avril 2003
Juillet 2003 - Par Julien Nessi

Après les attentats de Riyad de mai dernier, qui ont frappé les intérêts américains en plein cœur de la capitale saoudienne, l'Arabie Saoudite est à nouveau dans le collimateur de Washington. Depuis le 11 septembre 2001, l'allié traditionnel de la Maison-Blanche dans la région, est sous pression et sous haute surveillance. La monarchie saoudienne, berceau du wahhabisme et pays d'origine de Ben Laden, est soupçonnée par les Etats-Unis de mener un jeu trouble en raison de son soutien financier tous azimuts aux mouvements et aux organisations islamistes dans le monde. Cette thèse est-elle crédible ? La monarchie saoudienne joue-t-elle vraiment un double jeu ? Quelle est la réalité de la menace terroriste en Arabie Saoudite ? Autant de questions auxquelles tente de répondre l'ouvrage de Stéphane Marchand, rédacteur en chef adjoint du Figaro et ancien correspondant du quotidien au Proche-Orient. Même si son livre ne contient pas de révélations fracassantes ni d'informations inédites sur le pays de l'or noir, il apporte un éclairage vivant sur les contradictions, les zones d'ombre et les jeux de palais du royaume.

«L'information, c'est la guerre », Revue Panoramiques, dirigée par François Bernard Huyghe, 175 pages
Juillet 2003 - Par Régis Soubrouillard

" Comment cohabiteront trois guerres : celle des écrans qui conquiert les têtes, celle des armes intelligentes et celle de l'intelligence militarisée ? ", c'est la question qui ouvre une livraison stimulante de la revue Panoramiques " L'information c'est la guerre ".

«Opération Lys d'or», Sterling et Peggy Seagrave, Editions Michalon
Mars 2003 - Par Frédéric Mar

Si les faits relatés n'étaient pas si dramatiques, la lecture d'Opération Lys d'or se ferait comme on découvre un roman d'aventures historiques : conquêtes, alliances, traîtrises, découvertes, ... émaillent en effet le récit de Sterling et Peggy Seagrave. Malheureusement, cet ouvrage, fruit de dix-huit années de travail, se veut le reflet exact d'événements qui advinrent en Asie de 1895 à la fin du XXe siècle. A lire attentivement les 384 pages du livre, on finirait par penser que l'histoire n'y fut que pillages et tueries, saccages, massacres et barbarie.

«L'Etat voyou», William Blum. Editions Parangon.
Mars 2003 - Par Karen Loquet

Guidée jusqu'à la fin de la Guerre Froide par la lutte contre le communisme, la politique étrangère américaine est aujourd'hui déterminée par la lutte contre le terrorisme et contre la drogue. De nouvelles batailles contre de nouveaux périls mais une même contradiction entre les déclarations américaines et les faits, un même désir d'hégémonie politique, économique et militaire. Voilà ce que dénonce William Blum dans son livre L'État voyou. Ancien fonctionnaire du département d'État, conduit à renoncer de par ses convictions personnelles à sa carrière politique (notamment de par son opposition à la guerre du Viêt-Nam), l'auteur, aujourd'hui journaliste indépendant, retrace plus de 60 ans de politique étrangère américaine, et d'interventions à travers le monde pour en exposer le caractère belliciste, hypocrite et destructeur. Si de nombreuses actions font déjà partie de l'histoire, d'autres sont probablement inconnues du grand public. Dénonciation du " djihad américain ".

«La géopolitique d'Internet», Solveig Godeluck, La Découverte, août 2002, Paris
Mars 2003 - Par Vincent Fabre

Pierre angulaire du vingt et unième siècle, Internet ne cesse de se développer. En 2005, un milliard de personnes, soit un sixième de la population mondiale, accéderont au Net. Une situation qui fait d'Internet le terreau de la géopolitique moderne selon Solveig Godeluck. Cette journaliste spécialisée a étudié de manière sérieuse les acteurs et les enjeux du web. Entre royaume d'une élite technicienne et domaine ouvert sans restriction à toutes les paroles, la " Toile " est un phénomène complexe que l'auteur nous aide à comprendre en appliquant une grille de lecture géopolitique.

«Famines et politique», Sylvie Brunel, Presses de Sciences Po, Collection "La Bibliothèque du citoyen", février 2002, Paris
Mars 2003 - Par Stéphanie Chemla

En ce début de troisième millénaire, on peut encore mourir de faim quelque part dans le monde. C'est cette brutale réalité que Sylvie Brunel, ancienne responsable d'Action contre la Faim, a décidé de dénoncer. Grâce à une étude précise des grandes catastrophes alimentaires, elle nous apprend que, bien loin des problèmes climatiques, ce sont les malversations politiques qui sont à la source des famines.

 

«La guerre israélienne de l'information. Désinformation et fausses symétries dans le conflit israélo-palestinien», Joss Dray et Denis Sieffer, La Découverte, collection " Sur le vif ", Janvier 2003, Paris.
Mars 2003 - Par Vincent Fabre

D'images chocs en déclarations fracassantes, l'information provenant du conflit israélo-palestinien semble enfermée dans un bien triste stéréotype. Une réalité manichéenne que remettent en cause deux spécialistes de l'actualité de la région. Denis Sieffer, directeur de l'hebdomadaire Politis, a réalisé plusieurs reportages au Proche-Orient. La photographe Joss Dray est, quant à elle, l'auteur de nombreuses expositions sur la mémoire du peuple palestinien. Dans une enquête pointue et sans complaisance, les auteurs mettent en lumière le spectre de la propagande, et la responsabilité des journalistes et intellectuels, israéliens comme occidentaux, dans un conflit où même les mots sont devenus meurtriers.

«Le commerce de la faim. La sécurité alimentaire sacrifiée à l'autel du libre-échange», John Madeley, Les Editions de l'Atelier, Collection Enjeux Planète
Mars 2003 - Par Sabine Rougeron

A l'heure où 800 millions d'individus souffrent encore de malnutrition dans le monde, et alors que la communauté internationale s'est engagée lors du Sommet mondial de l'alimentation en novembre 1996 à réduire ce nombre de moitié d'ici à 2015, John Madeley dénonce ouvertement dans cet ouvrage certaines instances internationales, et en premier lieu l'OMC, l'Organisation mondiale du commerce. Il les accuse en effet d'avoir subordonné aux froides règles du libre-échange un des besoins les plus essentiels de l'humanité : celui de se nourrir.

«L'Arabie Saoudite en question. Du wahhabisme à Bin Laden, aux origines de la tourmente», Antoine Basbous, Editions Perrin
Janvier 2003 - Par Julien Nessi

L'Arabie Saoudite n'est pas seulement le premier exportateur mondial de pétrole et le royaume de l'or noir. C'est aussi le berceau historique du wahhabisme, une interprétation radicale et belliqueuse du Coran. Voilà ce que nous rappelle avec justesse Antoine Basbous dans son livre sur la monarchie du Golfe. Directeur de l'Observatoire des pays arabes, il retrace la genèse de l'Arabie Saoudite, fruit d'une alliance entre la famille Al-Saoud et les oulémas wahhabites, avant de faire une autopsie sans complaisance du pouvoir wahhabite et de son idéologie rétrograde. Un essai instructif sur la nature du régime saoudien et ses contradictions internes.

«Cachemire. Au péril de la guerre», Jean-Luc Racine, Collection Ceri-Autrement, Editions Autrement
Décembre 2002 - Par Agnès Bouchaud

Spécialiste de l'Asie du Sud, Jean-Luc Racine, directeur de recherche au CNRS, offre au lecteur un livre de référence sur la question du Cachemire. Publié en octobre 2002, dans la nouvelle collection Ceri-Autrement, «Cachemire. Au péril de la guerre» est un ouvrage pédagogique, qui fournit de nombreuses données géographiques, historiques et sociales sur le pays depuis l'Antiquité. Le plus intéressant est sans doute l'analyse des ambitions et arrières-pensées de New Delhi, Islamabad ou Pékin sur le royaume himalayen. Un décryptage brillant des enjeux géopolitiques du Cachemire, devenu après 1947 un point de contentieux majeur entre l'Inde et le Pakistan.

«Carnets afghans», Stéphane Allix, avec la collaboration de Natacha Calestrémé, Editions Robert Laffont
Décembre 2002 - Par Dimitri Beck

L'Afghanistan. Un pays. Mais aussi une histoire de famille chez les Allix. Le père a parcouru ses vastes espaces magiques au côté de l'écrivain journaliste Joseph Kessel, en 1956. Au tour d'un des trois frères Allix, Stéphane, puis plus tard des deux autres, de prendre la route en 1988, à la fin de la guerre avec l'URSS, qui se transforme aussitôt en baptême du feu. Carnets afghans sont les récits au long cours de l'aventure personnelle et professionnelle intense de Stéphane Allix. Son témoignage, éloigné du discours académique de nombreux journalistes, cherche à lever un coin du voile sur un pays complexe et captivant, en proie à des guerres depuis plus de vingt ans.

«Le rêve brisé. Histoire de l'échec du processus de paix au Proche-Orient, 1995-2002 », Charles Enderlin, Editions Fayard
Décembre 2002 - Par Vincent Fabre

A propos du processus de paix au Proche-Orient, Shimon Pérès déclarera un jour : "la paix est à la fois un combat et un rêve : un combat parce qu'il faut lutter sans relâche pour la rendre possible, et un rêve parce que elle parait toujours inaccessible". Cette phrase du leader travailliste israélien pourrait résumer à elle seule l'ouvrage du journaliste Charles Enderlin. Face à une situation qui semble aujourd'hui de plus en plus inextricable, l'auteur s'interroge : "Que s'est-il passé pour qu'à nouveau le sang coule alors que la paix semblait si proche ?". Une question à laquelle le correspondant permanent de France 2 à Jérusalem depuis 1981 tente de répondre en nous faisant suivre minute par minute les négociations entre Israël et ses voisins arabes. Un jeu fait d'avancée et de reculades, rendu encore plus difficile par un climat de tension, sur fond d'attentats, d'Intifada et d'opérations militaires douteuses. Sans concession pour l'une ou l'autre partie, l'auteur nous livre un frappant témoignage de ce conflit vieux d'à peine un demi-siècle, mais dont les racines plongent au plus profond de l'Histoire.

«Sois riche et tais-toi ! Portrait de la Chine d'aujourd'hui», Eric Meyer, Robert Laffont
Décembre 2002 - Par Dimitri Beck

Dans les années 80, la Chine a fait un grand bond en avant vers le capitalisme. Depuis, l'empire du milieu est en pleine mutation. Sois riche et Tais-toi ! est une plongée dans cette Chine contemporaine bouleversée et bouleversante. C'est la Chine traditionnelle versus la Chine moderne naissante que le journaliste Eric Meyer nous raconte dans un livre passionnant, fouillé et précis. Economie, politique, triades, vie quotidienne, urbanisme, environnement… autant de sujets qui font un état des lieux complet d'un pays au bord du gouffre, en proie à de profondes contradictions. Le regard averti du fin observateur itinérant qu'est Eric Meyer permet de mieux appréhender ce vaste pays à la croisée des chemins.

«L'islam mondialisée», Olivier Roy, Collection "La couleur des idées", Editions Le Seuil
Décembre 2002 - Par Delphine Parickmiler

Islamologue français, Olivier Roy a séjourné à diverses reprises en Iran, en Afghanistan et au Tadjikistan. Il a notamment publié "L´Afghanistan, islam et modernité politique", "L´Echec de l´islam politique", "Généalogie de l´islamisme", "La Nouvelle Asie centrale", "Vers un islam européen" et "Les Illusions du 11 septembre". Dans son dernier ouvrage, "L´Islam mondialisé", le chercheur brosse le portrait d'un Islam non organisé et sans but stratégique, ce qui explique que la lutte que Washington veut lui livrer devrait ne relever que de l'opération de police, pas de la guerre.

«Un siècle pour rien. Le Moyen-Orient arabe de l'Empire ottoman à l'Empire américain», Jean Lacouture, Ghassan Tuéni, Gérard D. Khoury, Collection " Itinéraires du savoir ", Editions Albin Michel
Décembre 2002 - Par Vincent Fabre

Aborder la question du Moyen-Orient est une tâche ardue et complexe. Entre nationalisme arabe et projet sioniste, l'histoire de cette partie du monde mélange d'une manière complexe le religieux et le politique. Une alchimie sur laquelle se sont penchés Jean Lacouture, Ghassan Tuéni et Gérard D. Khoury, à la recherche d'une explication sur les turbulences du monde arabe. Remontant le fil d'un siècle d'évènements politique et historique, sur fond de lutte d'indépendance et de conflit israélo-arabe, ces trois défenseurs de la paix apportent une vision neuve et critique sur cette Orient si proche et si lointain.

«Al-Qaida. Au cœur du premier réseau terroriste mondial», Rohan Gunaratna, collection Autrement Frontières, Editions Autrement
Décembre 2002 - Par Julien Nessi

Rohan Gunaratna est un chercheur sri lankais spécialisé dans le terrorisme international. Dans son livre sur Al-Qaida, il dissèque méthodiquement l'organisation, la stratégie, l'idéologie et le terrain d'action du réseau terroriste. Précise, documentée et fouillée, son analyse dresse un état des lieux sans concession sur l'organisation de Ben Laden. Au-delà de la riposte militaire immédiate, l'expert en terrorisme préconise également de mettre en place une contre-idéologie puissante et énergique pour lutter contre l'hérésie Al-Qaida. En dépit de quelques répétitions sur l'histoire du mouvement, ce document reste incontournable pour appréhender la nébuleuse islamiste la plus traquée par les services secrets du monde entier.

«Mondialisation financière et terrorisme. La donne a-t-elle changé depuis le 11 septembre ?», René Passet, Jean Liberman, Les Editions de l'Atelier, Collection "Enjeux Planète"
Décembre 2002 - Par Sabine Rougeron

René Passet, professeur d'économie et ancien président du conseil scientifique d'Attac, et Jean Liberman, journaliste de presse écrite, livrent une analyse à contre-courant sur l'après-11 septembre. Pour les deux auteurs, la mondialisation néo-libérale n'est pas étrangère au choc violent du 11 septembre. Inégalités, paradis fiscaux ou encore argent sale, voilà quelques uns des effets pervers de l'économie néo-libérale favorisant les actes de haines comme ceux de New York et de Washington. Seule solution, selon eux, rompre avec le système économique actuel. Une analyse engagée destinée à bousculer les idées reçues.

«Du Mur de Berlin aux tours de New York. Douze ans pour changer de siècle», René Rémond, Entretiens avec François Azouvi, Editions Bayard
Décembre 2002 - Par Julien Nessi

Dans son nouveau livre, l'historien et académicien René Rémond revient sur la signification des attentats du 11 septembre et s'interroge sur la portée historique d'un tel événement. Répondant aux questions du philosophe François Azouvi, il donne des pistes de réflexion sur les tendances lourdes et l'évolution du système international depuis 1989. Il invite à penser la mondialisation, la fin des idéologies ou encore la fragilité des civilisations. Un essai de réflexion certes brillant mais qui aurait peut être gagné à être plus approfondi.

«L'Année stratégique 2003. Analyse des enjeux stratégiques, diplomatiques et économiques», sous la direction de Pascal Boniface, L'Etudiant, Radio France et Iris
Décembre 2002 - Par Barbara Vera

Mine d'informations et manuel pédagogique, «L'Année stratégique 2003» est un outil de travail quotidien. Rédigé par l'équipe de chercheurs de l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) et des journalistes de France Info, il fait le point sur les événements de l'année dans les domaines économique, politique, diplomatique et stratégique. Un pari plutôt réussi pour cette nouvelle édition.

«Violence et démocratie. Le paradoxe brésilien», Angelina Peralva, Edition Balland
Décembre 2002 - Par Stéphanie Chemla

Dans son livre sur le paradoxe brésilien, paru l'an dernier, Angelina Peralva jette un éclairage particulier sur les mécanismes de la violence au Brésil. L'auteur, professeur de sociologie à l'université de Toulouse, nous livre une approche sociologique intéressante, étayée par des exemples concrets. Une étude originale qui montre bien les nouveaux défis auxquels devra faire face le président brésilien fraîchement élu, Ignacio Lula da Silva.

«Jours de poussière. Choses vues en Afghanistan», Jean-Pierre Perrin, Edition La Table Ronde, août 2002

Jean-Pierre Perrin est grand reporter et spécialiste de l'Afghanistan pour le quotidien français Libération. Dans «Jours de poussière », il retrace avec passion plus de vingt cinq ans de reportage dans ce pays martyr et dément, théâtre de guerres absurdes et meurtrières. Des montagnes de l'Hindou Kouch aux quartiers détruits de Kaboul, en passant par les mystères du soufisme ou encore aux côtés du commandant Massoud, le journaliste brosse, par petites touches, le portrait d'une Afghanistan tragique, indomptable et attachante. Un récit de voyage captivant sur les pistes afghanes.

«Les Fous d'Afrique. Histoire d'une passion française», Jean de la Guérivière, Collection L'histoire immédiate, Le Seuil, 2001

L'ambition de l'auteur, qui a notamment été pendant plus de vingt-cinq ans reporter sur le continent africain pour le journal Le Monde, est de nous faire partager sa vision des relations entre la France et l'Afrique. Il ne s'agit pas simplement ici de dresser un tableau des relations ô combien complexes entre les deux mais de nous montrer les liens qui se sont tissés entre elles tant sur le plan politique et économique que sur le plan intellectuel, culturel et artistique depuis les débuts de la colonisation jusqu'à nos jours. On pourrait même ajouter sur le plan affectif puisque Jean de la Guérivière qualifie lui-même les relations entre la France et l'Afrique de passionnelles.

«Annuaire stratégique et militaire 2002», Fondation nationale pour la Recherche Stratégique (FNRS), Edition Odile Jacob, juillet 2002

Cet ouvrage collectif, rédigé par les chercheurs de la Fondation nationale pour la Recherche stratégique (FNRS), revient sur les thèmes marquants de l'année sur le plan stratégique et militaire. Les auteurs consacrent une large part de leurs analyses aux opérations militaires américaines en Afghanistan, au rapprochement stratégique entre les Etats-Unis et la Russie et au nouveau " Grand Jeu " en Asie centrale. Les réalités de l'Europe de la défense et les réformes de l'armée française sont également passées au crible par les spécialistes de la FNRS. Une radiographie détaillée des forces armées françaises complète ce nouvel annuaire.

«Pourquoi les guerres ? Un siècle de géopolitique», François Géré , Edition Larousse en partenariat avec Courrier International, Collection 20/21, mars 2002

«Pourquoi les guerres ? ». A cette question "simple", les réponses sont complexes, multiples et complémentaires. Des réponses auxquelles s'est attelé François Géré, directeur de l'Institut diplomatie et défense et auteur de nombreux ouvrages sur la géopolitique et les technologies militaires. Le livre, destiné au grand public, présente la guerre sous toutes ses coutures, ses formes et ses modes. A travers cette vulgarisation de la géopolitique mondiale, claire et didactique, parsemée de cartes en couleurs, le lecteur suit «dans le temps et l'espace, les sentiers de la guerre pour la comprendre, et de la comprendre pour la maîtriser».

«Puissances et influences. Annuaire géopolitique et géostratégique 2002-2003», sous la direction de François Géré et Arnaud Blin, Editions Charles Léopold Mayer et Descartes et Cie, Collection "Gouvernance et Démocratie", juin 2002

Ce nouvel ouvrage collectif consacré aux grandes tendances géostratégiques et géopolitiques de l'après-11 septembre dresse un panorama plutôt inquiétant de la planète. De la stratégie américaine de lutte contre le terrorisme à l'avenir de la Russie, en passant par la course aux armements dans les pays du Golfe ou le mercenariat moderne, les auteurs analysent avec réalisme la nouvelle donne internationale.

«Politique du chaos. L'autre face de la mondialisation», Thérèse Delpech, Collection "La République des Idées", Edition du Seuil, mai 2002

Spécialisée dans les questions nucléaires et de sécurité internationale, Thérèse Delpech dresse un tableau inquiétant du paysage géopolitique et géostratégique de l'après-11 septembre. Des turbulences asiatiques à la faillite des grandes puissances, elle s'interroge sur les nouveaux risques stratégiques du système international et met en garde contre les régions du monde les plus instables. L'auteur invite également dans son court essai à penser le désordre du monde comme une «politique du chaos».

«La citadelle endormie. Faillite de l'espionnage américain»,
Jean Guisnel, Fayard, mai 2002, Paris

Alors que le débat public s'intensifie aux Etats-Unis sur les défaillances de l'espionnage américain avant le 11 septembre 2001, Jean Guisnel, journaliste français spécialisé dans les affaires de défense et de renseignement, publie un nouveau livre sur les services secrets de l'Oncle Sam. Entre enquête fouillée sur les coups tordus qui ont jalonné l'histoire de la CIA et du FBI pendant la guerre froide et plongée sans complaisance dans la communauté du renseignement américain des années 90, l'auteur tente d'expliquer les raisons de l'échec historique que les attaques terroristes du 11 septembre ont représenté pour les agences américaines d'espionnage. Un document utile pour saisir les enjeux du débat.

«Mafia S.A. - Les secrets du crime organisé », William Reymond, Flammarion, novembre 2001, Paris

Journaliste d'investigation français installé aux Etats-Unis, William Reymond raconte dans son nouveau livre l'histoire du crime organisé à la manière d'un thriller à rebondissement. Il revient avec délectation sur les moments décisifs et les personnalités marquantes de la "Cosa Nostra" des années 30 à nos jours. Il s'intéresse également aux nouvelles formes de la criminalité sans frontières, du commerce illégal des cartes bancaires au trafic d'organes humains en passant par les multiples arnaques sur Internet. Au final, le résultat est inégal. Tandis que le récit sur l'histoire mouvementée de la mafia ravira les lecteurs les plus exigeants, l'enquête sur le nouveau crime organisé aurait gagné à être plus approfondie.

«Lettre ouverte à Joseph Kessel sur l'Afghanistan», suivi de «Une envie de hurler», Christophe De Ponfilly, Bibliophane, mars 2002

Après le succès (tardif !) de Massoud, l’Afghan, le cinéaste-reporter Christophe de Ponfilly revient sur ses vingt années afghanes dans Lettre ouverte à Joseph Kessel sur l’Afghanistan. Un témoignage vif et intime qui parle du peuple afghan sous un autre jour, loin des images d’Epinal des combattants " sanguinaires et loqueteux ". Ce livre est tout à la fois le coup de cœur du lauréat du Prix Albert-Londres pour un pays méconnu et complexe, mais aussi son coup de gueule avec une critique acerbe du monde des médias.

«Asie centrale, champ de guerres», Ahmed Rashid, Editions Autrement, Collection Frontières, mars 2002, Paris

Après «L'Ombre des taliban», le journaliste pakistanais Ahmed Rashid signe avec «Asie centrale, champ de guerres» un ouvrage de référence sur l'islam radical dans les cinq républiques d'ex-URSS. L'auteur, qui parcourt et analyse la région depuis plus de vingt ans, décrypte les principaux mouvements islamistes extrémistes et les personnalités qui déstabilisent l'Asie centrale depuis la chute de l'Union soviétique. Un livre essentiel pour comprendre et éclaircir l'actualité politique de cette région tourmentée dont on n'a pas fini d'entendre parler.

«CIA et Jihad 1950-2001 - Contre l'URSS, une désastreuse alliance», John K. Cooley, traduit de l'anglais (américain) par Laurent Bury, Editions Autrement, Collection Frontières, février 2002, Paris

L'Afghanistan a été le " Vietnam " des Soviétiques. Un bourbier sans nom, de 1979 à 1989, dans lequel la CIA n'a pas lésiné sur les moyens pour éradiquer le communisme. La coalition anti-soviétique a formé des cohortes de brigades islamistes, incontrôlables une fois l'ennemi défait. Terrorisme, "menace islamiste", trafics d'armes et de drogue… La liste noire des retombées de la politique américaine clandestine menée en Afghanistan est longue. Le journaliste américain John K. Cooley, reporter au long cours et spécialiste du Moyen-Orient, nous éclaire sur ces "liaisons dangereuses" dans son livre passionnant comme un roman d'espionnage.

«Chronique d'une guerre d'Orient», Gilles Kepel, Edition Gallimard, janvier 2002, Paris

Spécialiste du monde musulman et de l'Islam, Gilles Kepel s'est rendu dans plusieurs pays arabes un mois après les attentats terroristes du 11 septembre 2001. De l'Egypte à la Syrie, du Liban au Qatar et aux Emirats arabes unis, il a saisi sur le vif les réactions dans les capitales arabes afin de tenter de mieux comprendre la tragédie du World Trade Center. Récit de voyage mêlant impressions au jour le jour et anecdotes de situation, sa «chronique d'une guerre d'Orient» constitue un témoignage stimulant sur cette période trouble et incertaine provoquée par le drame du 11 septembre.

«Boire la mer à Gaza, chronique 1993-1996», Amira Hass, La Fabrique éditions, décembre 2001, Paris

Il faut commencer Boire la mer à Gaza par son dernier chapitre : quelques pages écrites en septembre 2001 par l'auteur, l'Israélienne Amira Hass, alors qu'elle était correspondante du journal Haaretz à Ramallah, en Cisjordanie, et ajoutées à la précédente édition de son livre en guise de codicille. Elle y décrit un processus qui selon elle débute en 1991, date à laquelle Israël retire aux Palestiniens l'autorisation d'aller et venir librement dans le pays, et qui aboutit à la situation que nous connaissons aujourd'hui, depuis le déclenchement de la deuxième intifada en septembre 2000.

«Mondes rebelles, l'encyclopédie des acteurs, conflits et violences politiques», ouvrage collectif sous la direction de Jean-Marc Balencie et Arnaud de La Grange, Nouvelle édition revue et augmentée, Editions Michalon, 1 680 pages Novembre 2001, Paris

Orchestré par deux éminents spécialistes en relations internationales, l'un journaliste au service étranger du Figaro, Arnaud de La Grange, et l'autre chercheur associé à l'Iris (Institut des relations internationales et stratégiques), Jean-Marc Balencie, «Mondes rebelles» constitue une véritable mine d'informations sur les conflits de notre planète. De la corne de l'Afrique à l'Asie centrale, en passant par l'Amérique latine ou encore l'Europe, l'ouvrage passe en revue les affrontements majeurs et les «guerres oubliées». Les mouvements insurrectionnels en activité (guérillas, milices, groupes terroristes, formations paramilitaires, mafias…) font aussi l'objet d'éclairages synthétiques et clairs. Un travail monumental sur la planète rebelle.

«Ramses 2002 - Les grandes tendances du monde», sous la direction de Thierry de Montbrial et Pierre Jacquet, Institut français des relations internationales, Edition Dunod, septembre 2001, Paris

Une fois par an, l'équipe de chercheurs de l'Institut français des relations internationales publie son Rapport Annuel Mondial sur le Système Economique et les Stratégies, le célèbre "Ramses" pour les plus avertis. Tour d'horizon de l'actualité internationale et décryptage des nouvelles tendances du monde, Ramses 2002 est certainement l'un des meilleurs ouvrages dans sa catégorie. Cependant, couvrant la période d'août 2000 à juillet 2001, les auteurs n'ont pas du tout traiter l'un des événements majeurs de l'année 2001 : les attaques terroristes du 11 septembre aux Etats-Unis et leurs conséquences sur l'échiquier international (retournement d'alliances entre Etats, tournant dans la politique étrangère américaine, nouveau «Grand Jeu» en Asie centrale, guerre en Afghanistan, jeu trouble au Moyen-Orient).

«Dictionnaire de l'Asie centrale», Catherine Poujol, Edition Ellipses, 352 pages, Paris, 2001

Méconnue du grand public, l'Asie centrale a pourtant été depuis l'Antiquité un carrefour des grandes civilisations et traversées par les routes de la soie. Depuis les années 90, cette immense région du globe sort peu à peu de l'obscurité sous laquelle l'avait placée la Russie de l'ex-URSS. Découvrir et approfondir cette terra incognita mystique et mythique, c'est bien là l'objectif que s'est fixé Catherine Poujol, l'auteur du Dictionnaire de l'Asie centrale. Maître de conférences en histoire et cultures de l'Asie centrale à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), cette chercheuse fréquente assidûment cette contrée depuis plus de vingt ans.

«Hyperterrorisme : la nouvelle guerre», François Heisbourg et la Fondation nationale pour la recherche stratégique (FNRS), Editions Odile Jacob, octobre 2001, Paris

Les attentats du 11 septembre ont déclenché un nouvel ordre géopolitique mondial. «Hyperterrorisme : la nouvelle guerre» a été l'un des premiers ouvrages à proposer une analyse des événements et de leurs suites. François Heisbourg et les chercheurs de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), forts de leur expérience unique en matière de défense et de sécurité, dissèquent dans les moindres détails les attentats et leurs conséquences.

«La Justice face à la guerre : de Nuremberg à La Haye», Pierre Hazan, Edition Stock, 2000

Pierre Hazan, grand reporter à Libération et au quotidien suisse Le Temps, retrace sans tabous ni complaisance la genèse du tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). En observateur attentif, il revient sur les premières années et l'évolution ce tribunal sans frontières chargé de juger les crimes de guerre commis dans les Balkans. Prolongeant sa réflexion, il démontre également que la justice internationale a encore beaucoup de chemin à faire pour s'affranchir de la tutelle des Etats et de leurs intérêts.

«L'ombre des talibans», Ahmed Rashid, postface de Olivier Roy, Editions Autrement, Collection Frontières, octobre 2001

Ahmed Rashid est un journaliste pakistanais, spécialiste reconnu de l'Afghanistan. Il dissèque dans «L'ombre des talibans» l'histoire récente de l'Asie centrale jusqu'à la situation actuelle. Présent dans la région depuis 1978, l'auteur retrace avec minutie la montée du phénomène taliban et décrypte l'extrême complexité de la géopolitique régionale. Il s'attarde également sur l'importance primordiale des enjeux énergétiques en Asie centrale.

«Les dollars de la terreur - Les Etats-Unis et les islamistes», Richard Labévière, Editions Grasset, Paris, 1999

Dans une enquête approfondie, publiée en 1999, «Les dollars de la terreur», Richard Labévière, chef du service international de RFI, décrivait le jeu trouble, sur fonds de marchés pétroliers, de la diplomatie américaine avec le fondamentalisme islamiste, prévoyant un «Ben Laden Gate» à venir…

 

«Le faucon afghan - Voyage au pays des talibans», Olivier Weber, Edition Robert Laffont, Septembre 2001, Paris

Loin des clichés et des anathèmes, Olivier Weber, journaliste spécialisé sur l'Afghanistan, fait tomber, une à une, les frontières du pays des talibans. Véritable plongée dans l'univers de étudiants soldats et dans cette nation de guerriers, son récit s'inscrit dans la lignée des grands reporters d'une autre époque.

 

«Ben Laden : la vérité interdite», Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié, Edition Denoël Impacts, novembre 2001

Proches des milieux du renseignement et spécialistes de l'investigation, Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié dévoilent les liaisons dangereuses entre l'Arabie Saoudite et la mouvance islamiste du terrorisme. Enquête sur le jeu trouble de la monarchie saoudienne, le livre est aussi une plongée au cœur des relations à hauts risques entre les Etats-Unis et les talibans.


«L'Arabie Séoudite, la dictature protégée», Jean-Michel Foulquier, Edition Albin Michel, Paris, 1995

Souvent présentée comme une monarchie pétrolière respectable, l'Arabie Saoudite est, pour qui s'y intéresse d'un peu plus près, bien loin de cette image médiatique. Contrairement aux idées reçues, le «pays de l'Or noir» est un des régimes les plus obscurantistes de la planète. Une gérontocratie mal en point, où les droits de l'homme sont bafoués dans le plus grand silence. C'est notamment ce qu'on peut apprendre à la lecture d'un ouvrage fort instructif, publié en 1995, et au titre évocateur : «L'Arabie Séoudite, la dictature protégée».

«Géopolitique de l'Arabie Saoudite», Olivier Da Lage, Complexe, Collection "Géopolitique des Etats du monde", Bruxelles, 1996

Voilà un petit livre fort utile pour mieux appréhender les enjeux géopolitiques du «pays de l'or noir». Son auteur, Olivier Da Lage, journaliste spécialisé sur le Moyen-Orient, donne un éclairage tout en nuance de l'Arabie Saoudite, à la lumière de son histoire, de sa géographie, de sa culture mais aussi de ses relations avec le monde extérieur.

«Le grand échiquier : l'Amérique et le reste du monde», Zbgniew Brzezinski, Editions Bayard, juillet 1998, Paris

Véritable essai de géostratégie américaine à l'ère du nouvel ordre mondial, «Le grand échiquier», écrit par l'un des plus éminents spécialistes de géopolitique contemporaine, éclaire avec brio les défis et les enjeux qu'auront à affronter les Etats-Unis durant le XXIème siècle. Fidèle aux canons du genre, l'auteur analyse avec méthode et rigueur les zones géopolitiques sensibles de l'après-guerre froide dans lesquelles se jouera l'avenir de la puissance américaine.

«Le choc des civilisations», Samuel P. Huntington, Editions Odile Jacob, octobre 1997, Paris

Samuel P. Huntington, directeur du John M. Olin Instute for Strategic Studies et fondateur de la revue Foreign Policy aux Etats-Unis, fut l'un des proches conseillers de l'administration Carter à la fin des années 70. Publié en 1996 chez Simon & Schuster, son livre-choc est une tentative magistrale pour dessiner une nouvelle cartographie géopolitique du monde de l'après-guerre froide. En théoricien avisé, Huntington brosse un nouveau paradigme de compréhension de la politique globale centré autour de la notion de civilisation.

«La mondialisation armée. Le déséquilibre de la terreur», Claude Serfati, Edition Textuel, Paris, Février 2001

La mondialisation est-elle un facteur de stabilité géopolitique ? La disparition de l'URSS a-t-elle mis fin à la militarisation des Etats-Unis et à son industrie des armes ? La fin de la guerre froide a-t-elle enterré définitivement les doctrines stratégiques américaines sécuritaires ? L'avènement d'un "nouvel ordre mondial" s'est-il accompagné d'une réduction des budgets consacrés à la défense et à l'armement ? Claude Serfati, économiste et auteur engagé de «La mondialisation armée», répond à toutes ces questions sans retenue. Et ses arguments mettent en brèche quelques idées reçues.

«Les évangélistes du marché», Keith DIXON, Raisons d'Agir Editions, octobre 1998

Les «évangélistes du marché» est l'histoire d'une double conquête. Conquête du champ scientifique et universitaire dans la Grande-Bretagne des années quarante aux années quatre-vingt, et subséquemment, conquête du champ politique. A la lecture de l'ouvrage de Keith Dixon, il apparaît évident que «l'évangélisation» dont il y est fait état est une illustration quasi parfaite de la théorie des révolutions paradigmatiques de Thomas S. Kuhn. Cette théorie peut ainsi servir de grille de lecture particulièrement pertinente tout au long des 107 pages que compte le livre.

«Géopolitique contemporaine : fragmentation et inter-dépendance», Eric Costel, Que sais-je ?, PUF, décembre 1997, Paris

Voilà un petit ouvrage fort commode à destination des apprentis-géopolitologues. En une centaine de pages, l'auteur dresse un panorama assez complet de la situation dans la monde à l'aube du XXIème siècle. Docteur en science politique et chargé de recherches au ministère de la Défense, Eric Costel met en évidence les lignes de fractures de l'après-guerre froide, décortique les questions de stratégie en fonction des grandes régions géopolitiques, explique la genèse des conflits récents et met en garde contre les risques d'instabilité.

«Au pays du Grand Mensonge, Voyage en Corée du Nord», Philippe Grangereau, Le Serpent de Mer, Paris, janvier 2001

Journaliste au quotidien Libération, Philippe Grangereau a profité d'un voyage touristique pour s'introduire en Corée du Nord, le pays le plus fermé au monde. Au travers de choses vues pendant cette visite étroitement encadrée par les autorités, l'auteur nous décrit un pays en plein naufrage. Les villes et les routes sont désertées par la population, les usines et les chemins de fers sont à l'abandon faute d'énergie, les rayons des rares magasins sont vides.

«Les cartes de la France à l'heure de la mondialisation», Hubert Védrine, dialogue avec Dominique Moïsi, Fayard, Paris, mai 2000

Au cours d'une série d'entretiens accordés avant les premiers jours de la présidence française de l'Union européenne, en mai 2000, Hubert Védrine et Dominique Moïsi, directeur adjoint de l'Institut Français des Relations Internationales (Ifri), ont appréhendé les principales préoccupations du ministre français des Affaires étrangères.


«Le crime organisé», Xavier Raufer & Stéphane Quéré, P.U.F, Que sais-je ?, Paris, janvier 2000

Apparu dans les années de la prohibition, le crime organisé sévit dans tous les pays au monde, à des degrés divers et sous de nouvelles formes. Chercheurs au Centre de recherches sur les menaces criminelles contemporaines, les deux auteurs apportent un éclairage rafraichissant sur cette réalité inquiétante.

«Les enjeux du XXIème siècle», Eric J. Hobsbawm, Entretien avec Antonio Polito, Editions Complexe, Collection "Questions à l'histoire", mars 2000 , Bruxelles

«Prévoir le futur doit nécessairement se fonder sur la connaissance du passé» prévient au début de l'ouvrage l'historien anglais Eric J. Hobsbawm. Répondant aux questions prospectives du journaliste italien Antonio Polito, éditorialiste de La Reppublica à Londres, Eric J. Hobsbawm parvient effectivement à dégager les grandes tendances du prochain siècle à partir de sa connaissance du passé. Ancien communiste dissident, Hobsbawm donne alors une toute autre dimension à l'actualité grâce à sa boule de cristal d'historien.

«BAGDAD 2000 : l'avenir géopolitique de l'Irak», André Dulait et François Thual, Ellipses, collection l'Orient politique, Paris, novembre 1999

André Dulait, vice-président de la Commission des Affaires étrangères du Sénat, et François Thual, directeur d'études au collège interarmées de Défense, ont effectué, en avril 1999, une mission d'étude en Irak. C'est dans un contexte d'aggravation de la situation politique et sociale irakienne que les deux auteurs ont fait paraître le rapport qui a servi de base à la publication de ce court ouvrage d'analyse et de prospective. Extrayant de l'histoire récente de l'Irak cinq tendances susceptibles d'influer sensiblement sur l'avenir du pays et de sa région, ils bâtissent cinq scénarios pour la décennie à venir.

«L'Autre Davos : mondialisation des résistances et des luttes», François Houtart et François Polet, L'Harmattan, 135 pages

Les 28 et 29 janvier 1999 - au moment où se tient à Davos (Suisse) le sommet des " principaux " dirigeants politiques et économiques mondiaux - des représentants d'associations, de syndicats et de fédérations des pays du Nord et du Sud se réunissent pour débattre ensemble d'un " Autre Davos ". C'est précisément de ces deux journées de discussion contestataire que nous parle cet ouvrage. Les auteurs reviennent sur les deux moments forts de ce contre-sommet : l'analyse des évolutions récentes du capitalisme et les réponses alternatives au modèle néo-libéral.

«Le dossier noir des mafias russes», Hélène Blanc, Editions Balzac, Le Griot Editeur, novembre 1998

Le dossier noir des mafias russes plonge le lecteur au coeur de la criminalité en Russie dont la complexité et l'ampleur déroutent. Hélène Blanc, politologue au CNRS, dresse un état des lieux sans concession sur un phénomène endémique, qui constitue, selon elle, «la première force économique du pays». Comment en est-on arriver là ? C'est à cette question préoccupante que l'auteur tente de répondre en revenant sur l'historique de l'émergence du banditisme russe depuis l'ère stalinienne jusqu'aux derniers jours de la période Tchernenko.

«Guerre et contre-guerre», Heidi et Alvin Toffler, Editions Fayard, Paris

L'ouvrage débute sur une analyse de la situation militaire et géostratégique présente, et sur la mise en place de l'élément important de la thèse : nous sommes entrés, nous disent les auteurs, dans la période de la " troisième vague ", tant dans l'économique, que dans les méthodes de production de richesse et de management, dans les techniques et le savoir, et, bien sûr, dans la manière de conduire la guerre. La pensée militaire actuelle n'est plus celle de Napoléon ou de Clausewitz, il faut en prendre conscience et lire le monde tel qu'il est devenu. La réflexion stratégique du XXIème siècle doit partir d'une carte du système mondial de demain ; c'est, en substance, ce que nous disent les auteurs pour nous introduire dans le sujet, et établir cette carte.

«L'humanitaire en catastrophe», Pierre de Senarclens, Presses de Sciences Po, Bibliothèque du citoyen, 141 pp.

Pierre de Senarclens, spécialiste en Relations Internationales à l'Université suisse de Lausanne, appréhende, dans une analyse concise, les enjeux et les questionnements de «l'Humanitaire en catastrophe». Il insère son étude du phénomène humanitaire dans une approche globale mêlant considérations politiques, stratégiques et économiques.

«Kosovo : la guerre cachée», Myriam GAUME, Editions "Mille et une nuits", Collection "les petits libres" en collaboration avec MSF, janvier 1999, Paris

De théorie géopolitique il n'est pas question dans ce petit opuscule de Myriam Gaume. Loin des essais, des théorèmes et paradigmes, ce court ouvrage nous permet de nous recentrer sur une composante essentielle des conflits, l'être humain. Le niveau "macro" d'appréhension des événements qui secouent la région fédérale du Kosovo depuis 1981 - date des premières manifestations d'Albanais à Pristina - est délibérément délaissé au profit d'une approche micro, à l'échelle humaine, de ce nouveau conflit en ex-Yougoslavie. C'est certainement là, toute la force, mais peut être également la faiblesse de "Kosovo : la guerre cachée". En effet, cet ouvrage s'apparente davantage à un recueil de témoignages qu'à un essai en apportant un éclairage poignant sur ces dizaines d'hommes et de femmes confrontés aux exactions de la "police serbe".

«Les dangers du marché planétaire», Serge Latouche, Collection Bibliothèques du Citoyen, Presse de Sciences Po, 1998, Paris

«Les dangers du marché planétaire» est un livre manifeste. Il ne s'agit pas simplement pour l'auteur d'identifier les différents déséquilibres inhérents à la consécration du "village (économique) mondial", mais de définir - à partir de cette observation - un projet véritablement politique et volontariste. A l'heure de la conquête d'une pensée unique néo-libérale entraînant dans son sillage "l'omnimarchandisation du monde", Serge Latouche entend mesurer les effets du jeu du marché sur le politique (l'Etat-nation), sur l'économique (l'apparition des nouveaux maîtres du monde que sont les firmes transnationales), sur l'écologie et sur la culture. Si son ambition est vaste, l'auteur parvient à délivrer une analyse pertinente à bien des égards.