>>> Bienvenue sur Cyberscopie, nous sommes le , il est .

«Géopolitique de la nouvelle Asie centrale. De la fin de l'URSS à l'après-11 septembre», Mohammad-Reza Djalili et Thierry Kellner, Editions PUF, 2003

A la croisée des mondes slave, perse, chinois et turc, l'Asie centrale postsoviétique est un carrefour stratégique à bien des égards. C'est tout le propos et l'intérêt de la troisième édition de la " Géopolitique de la nouvelle Asie centrale ". Cet ouvrage de référence, revu et augmenté, apporte un éclairage sur l'ensemble des enjeux régionaux à l'aube du XXIe siècle. A remarquer dans cette nouvelle édition de nouveaux chapitres comme les conséquences géopolitiques des attentats du 11 septembre en Asie centrale, des mises à jour sur les parties consacrées à la mer Caspienne et à l'Afghanistan et bien sûr de nombreuses autres informations et analyses fraîches pour mieux tenir compte des évolutions conjoncturelles intervenues dans cette partie du monde.

A l'heure où l'actualité internationale concentre toute son attention sur le Moyen-Orient et l'Irak en particulier, il est indispensable de ne pas perdre de vue cette autre région stratégique, l'Asie centrale. Contrée méconnue du monde occidental, autrefois cloisonnée et intégrée au sein de l'ex-URSS, l'Asie centrale est un vaste espace qui s'est révélé à nouveau au monde dans les années 90. Et le pétrole y est pour beaucoup.

Eldorado pétrolier et gazier ? L'Asie centrale a prouvé depuis quelques années ses énormes potentiels en hydrocarbures grâce à de fructueuses découvertes. Pas assez conséquents pour se substituer au richissime Moyen-Orient, mais suffisamment pour en faire une alternative. La région, devenue le terrain d'enjeux géopolitiques importants, attire depuis son indépendance la convoitise des plus grands majors mondiaux en quête d'or noir. Mais, certains points faibles lui font défaut. La zone est enclavée et surtout les infrastructures et le réseau d'oléoducs, construits par les Soviétiques, sont bien souvent obsolètes. Résultat, une âpre bataille autour de la main mise du réseau de pipelines se déroule ces dernières années.

Mais l'Asie centrale postsoviétique ne se résume pas à sa seule énergie fossile. Enchâssée entre les mondes slave, perse, chinois et turc, elle est un légendaire carrefour commercial, culturel et religieux, terres d'échanges, de rencontres, de conquêtes, de brigandages et de trafics en tout genre.

Aujourd'hui, cet espace multiethnique, grand comme 7,5 fois la France pour une population un peu moindre, recherche une identité propre… souvent en proie aux vieux démons. Les cinq républiques soviétiques -Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan, Kirghizistan et Tadjikistan- vivant à l'heure de Moscou sont, du jour au lendemain avec l'effondrement du " grand frère " russe, devenues des républiques à part entière. Pas facile de passer directement de l'enfance à l'âge adulte après une adolescence sacrifiée. Aujourd'hui, comme le rappelle les auteurs,
"l'Asie centrale a réintégré la scène internationale en tant que catégorie spatiale autonome"
. Et c'est à travers la réédition de cet ouvrage de référence que le grand public pourra en apprécier tous ses contours qui ne manquent pas de complexité.

A lire également sur Cyberscopie, l'interview de Mohammad-Reza Djalili dans la rubrique " Entretiens " et un reportage sur les enjeux pétroliers en mer Caspienne (" Pour tout l'or noir de la Caspienne ", juin 2000) dans la rubrique " Archives ".

Les auteurs

Mohammad-Reza Djalili est professeur aux Instituts universitaires de hautes études internationales et du développement à Genève. Il est l'auteur d'un certain nombre d'ouvrages sur les relations internationales, l'Iran, le Moyen-Orient, le Caucase et l'Asie centrale.

Thierry Kellner est diplômé de l'Université Libre de Bruxelles et de l'Institut universitaire de hautes études internationales. Auteur de plusieurs études sur la région, il prépare actuellement une thèse consacrée aux relations entre la République populaire de Chine et les républiques d'Asie centrale.

Par Dimitri Beck - Juillet 2003

Copyright © Cyberscopie
http://www.cyberscopie.com