>>> Bienvenue sur Cyberscopie, nous sommes le , il est .

«Au pays du Grand Mensonge, Voyage en Corée du Nord», Philippe Grangereau, Le Serpent de Mer, Paris, janvier 2001

Journaliste au quotidien Libération, Philippe Grangereau a profité d'un voyage touristique pour s'introduire en Corée du Nord, le pays le plus fermé au monde. Au travers de choses vues pendant cette visite étroitement encadrée par les autorités, l'auteur nous décrit un pays en plein naufrage. Les villes et les routes sont désertées par la population, les usines et les chemins de fers sont à l'abandon faute d'énergie, les rayons des rares magasins sont vides.

Seul fonctionne un délirant culte de la personnalité centré autours des figures de Kim Il-sung, le fondateur de l'Etat et de son fils et successeur Kim Jong-il. Les monuments à leur gloire apparaissent comme les seules réalisations concrètes du régime et leurs portraits s'affichent jusque dans les rames du métro de la capitale Pyongyang.

Mais au-delà de ce carnet de voyage rare, Philippe Grangereau, spécialiste de l'Asie démonte le mécanisme qui permet au dernier régime stalinien de la planète de survivre malgré les difficultés. C'est ce qu'il appelle le Grand Mensonge, cet ensemble d'idéologie et de propagande qui maintient les Coréens du Nord dans la terreur et dans l'ignorance de ce qu'est le monde hors des frontières, mais aussi hors de leur ville ou village. "Le but du Grand Mensonge n'est pas la persuasion. Il vise, et c'est ce qui fait sa force, à installer la terreur au plus profond de l'âme. [Il] vise à oblitérer cette précieuse faculté qui permet à tout un chacun de réfléchir normalement : le simple bon sens." Citant des textes de propagande, Philippe Grangereau démontre ainsi comment les mots sont détournés de leur sens pour annihiler toute pensée non idéologique.

L'auteur retrace également comment Kim Jong-il a réécrit l'histoire pour se dépeindre en révolutionnaire précoce et seul libérateur de la péninsule, alors qu'il a été installé par les Soviétiques en 1945. Il explique comment a été élaborée le juche, théorie de l'autosuffisance, pour justifier l'isolement du pays rendu nécessaire par la déstalinisation qui menaçait la légitimité du pouvoir du " Grand Leader ". Il montre enfin comment la population est divisée en trois grandes castes définies selon leur loyauté au régime, ce qui garantit les plus grands privilèges aux mieux placés.

A travers des témoignages recueillis avant ou après son voyage, Philippe Grangereau décrit aussi ce que les autorités lui ont bien sûr caché : la famine qui a fait près de 3 millions de morts et les camps de redressement dans lesquels les familles de " traîtres " sont punies sur trois générations. Enfin, l'auteur revient sur le rapprochement entamé entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Interrogeant un ancien diplomate nordiste qui a fait défection au Sud, il en conclut que Pyongyang cherchera à obtenir le maximum d'aide et de concessions politiques sans céder sur le principal, sa force militaire et son désir de réunifier la péninsule par la force.

Eric Maurice