>>> Bienvenue sur Cyberscopie, nous sommes le , il est .

« Pirates et terroristes en mer d'Asie. Un maillon faible du commerce mondial», Solomon Kane et Francis Martin, Autrement, 2005

L'Asie du Sud-Est est considérée comme un haut lieu de la piraterie maritime. Le détroit de Malacca, situé entre l'île indonésienne de Sumatra (province d'Aceh) et la côte occidentale de la Malaisie, en est le point chaud, où " les pirates, juchés sur leurs pirogues motorisées, peuvent à tout moment bondir sur leurs proies ". Phénomène ancien, la piraterie maritime refait parler d'elle depuis une dizaine d'années en raison de la recrudescence des attaques en mer d'Asie. Les zones de turbulence sont connues, mais les autorités s'avèrent souvent impuissantes pour endiguer cette nouvelle forme de violence qui sévit dans les eaux asiatiques.

Les cargos sont les premières victimes de cette piraterie moderne : ils peuvent être dévalisés de leur marchandise, détournés vers un lieu inconnu ou tout simplement kidnappés pour être réutilisés sous d'autres couleurs et sous un autre nom…

C'est cet univers inhospitalier que nous dépeint le journaliste Solomon Kane, au grès de ses reportages dans les cales des cargos, les ports inhospitaliers ou auprès des patrouilles de la police des mers. Francis Martin, quant à lui, s'intéresse de près aux conséquences économiques de la piraterie maritime sur le commerce mondial car 90 % des marchandises transitent par les mers d'Asie.

Dans un scénario catastrophe, digne des plus sombres romans d'anticipation, les deux auteurs imaginent même un blocus maritime orchestré par des terroristes dans le détroit de Malacca afin de répondre à la question : un 11 septembre maritime pourrait-il faire vaciller l'économie mondiale ? " Les retombées d'un blocus maritime du détroit le plus fréquenté du globe (50 000 navires par an, parmi lesquels 8 000 pétroliers, gaziers et autres chimiquiers) seraient catastrophiques dans une économie aujourd'hui mondialisée ", mettent en garde nos deux flibustiers enquêteurs…

Par Julien Nessi - octobre 2005
Copyright © Cyberscopie
http://www.cyberscopie.info